Les ratios de solvabilité,
Comment les calculer ?

Une entreprise qui ambitionne de se donner les moyens financiers de poursuivre son développement ou de financer son cycle d’exploitation doit connaître un certain nombre d’indicateurs qui aident au pilotage de la gestion. Les ratios de solvabilité font partie de cette catégorie.

Une entreprise qui ambitionne de se donner les moyens financiers de poursuivre son développement ou de financer son cycle d’exploitation doit connaître un certain nombre d’indicateurs qui aident au pilotage de la gestion. Les ratios de solvabilité font partie de cette catégorie.

expert de la finance

Les ratios de solvabilité : définition

Les ratios de solvabilité sont des indicateurs qui permettent de jauger de la santé financière d’une entreprise et de sa capacité à honorer ses engagements. Ils concernent aussi bien enjeux de court terme que des problématiques à plus long terme.

À quoi servent
les ratios de solvabilité ?

Les ratios de solvabilité sont indispensables aux entreprises qui souhaitent accéder à des financements pour investir et se développer. Ils sont en effet examinés de près par les banques lors d’une demande de prêt, afin de déterminer si l’endettement de l’entreprise restera sous contrôle. Elle doit en effet démontrer qu’elle sera en mesure de rembourser ses dettes. 

Le calcul des principaux
ratios de solvabilité

Il existe différents ratios de solvabilité à prendre en compte. Ils doivent tous êtres soignés par l’entreprise si elle souhaite obtenir de nouveaux financements de la part d’un établissement bancaire. Voyons ensemble ces ratios et leur mode de calcul.

Le ratio de solvabilité générale

Ce ratio financier a pour rôle de mesurer la capacité globale de l’entreprise à honorer ses dettes, dans leur ensemble, sans faire de distinction selon leur nature ou les échéances auxquelles elles doivent être remboursées.

Il se calcule donc tout simplement selon la formule suivante : 

total des actifs / total des passifs

Si le résultat est supérieur à 1, l’entreprise est considérée comme solvable.

La capacité de remboursement

C’est la capacité de l’entreprise à rembourser ses dettes sur l’année en cours. On le calcule selon cette formule : 

endettement net / capacité d’autofinancement

La capacité d’autofinancement correspond au total des produits encaissables, moins les charges.

Une bonne capacité de remboursement se situe au niveau de 2 ou 3. Au-delà de 4, l’entreprise sera clairement confrontée à des difficultés pour accéder à de nouveaux financements.

Le ratio de liquidité générale ou ratio de fonds de roulement

Il s’agit de la capacité de l’entreprise à honorer ses dettes à court terme. Il permet de détecter d’éventuelles difficultés dans une entreprise dont le modèle serait viable à long terme, mais qui pourrait souffrir d’un manque de liquidités à court terme.

Il se calcule selon la formule suivante :

actif à court terme / passif à court terme

Ce ratio doit être supérieur à 1 pour ne pas compromettre l’accès à de nouveaux financements. Mais on considère qu’une valeur supérieure (autour de 1,5, selon l’entreprise)  est préférable.

Le ratio d’autonomie financière

C’est un indicateur qui permet de mesurer le poids de l’endettement par rapport aux capitaux propres. Il permet ainsi de déterminer jusqu’à quel point l’entreprise est capable de se financer seule, sans apports extérieurs.

Il se calcule avec cette formule : 

capitaux propres / total du bilan

Pour une entreprise, l’objectif est généralement d’atteindre un ratio d’autonomie financière d’au moins 20 %. 

Le taux de couverture de la dette

Cet indicateur mesure la capacité de l’entreprise à dégager une marge d’exploitation suffisante pour rembourser ses dettes. Il est souvent désigné sous l’abréviation DSCR, qui correspond à l’anglais “debt service cover ratio”

On le calcule selon cette formule :

excédent brut d’exploitation / service de la dette (total des annuités d’emprunt)

Notre livre blanc sur la
gestion de trésorerie en 2022

Après la chute brutale de l’activité provoquée par la crise sanitaire, un rebond économique vigoureux semble se dessiner. Une reprise synonyme d’opportunités pour beaucoup d’entreprises. Mais pour en profiter, une trésorerie bien gérée est nécessaire.

En conclusion

Les ratios de solvabilité ne sont pas les seuls ratios à étudier en matière d’analyse financière. Il en existe beaucoup d’autres, qui portent par exemple sur l’analyse de la trésorerie ou du bilan. Mais les ratios de solvabilité restent ceux à prendre en compte en priorité pour une entreprise qui compte sur des financements extérieurs pour poursuivre son activité.