Budget de trésorerie : comment le mettre en place ?

En France, lorsque le mois de mai approche, les entrepreneurs commencent à stresser. En effet, c'est à cette période que les entreprises doivent procéder à leur déclaration d'impôt. Elles doivent également déclarer leurs gains. Ces déclarations reposent sur le budget de trésorerie. Comment établir sereinement ce document et quels sont les points essentiels à connaitre sur ce sujet ? Les réponses dans l'article.

En France, lorsque le mois de mai approche, les entrepreneurs commencent à stresser. En effet, c'est à cette période que les entreprises doivent procéder à leur déclaration d'impôt. Elles doivent également déclarer leurs gains. Ces déclarations reposent sur le budget de trésorerie. Comment établir sereinement ce document et quels sont les points essentiels à connaitre sur ce sujet ? Les réponses dans l'article.

homme qui travaille

Sommaire

Qu'est-ce qu'un bilan de trésorerie ?

Par définition, le bilan de trésorerie établit la différence entre les décaissements et les encaissements d'une entreprise sur une période donnée. Cette période peut être d'un trimestre, d'un semestre ou d'un an. Par conséquent, il traduit les entrées et les sorties d'argent dans une entreprise.

Il met en exergue les entrées et les sorties de votre compte bancaire. Cela permet d'identifier la trésorerie nette. Ces informations sont nécessaires afin d'établir des prévisions et de mettre en place le pilotage de la gestion de trésorerie.

Un budget de trésorerie permet, par exemple d'ajuster, la politique de l'entreprise à cause d'une baisse de l'activité potentielle. Ces informations sont cruciales, notamment chez les entreprises qui démarrent ou celles qui se trouvent dans leur période de développement.

Établir ce document de trésorerie est soumis à de nombreuses obligations. Il doit faire état de la situation des encaissements ainsi que des décaissements. En cas d'insuffisance de trésorerie, l'entreprise doit être en mesure d'adopter les mesures préventives. Par ailleurs, le flux de trésorerie définit la situation financière prévisionnelle de la société.

À quoi sert le tableau de trésorerie ?

Le tableau de trésorerie répond à plusieurs objectifs. Il s'agit d'un outil essentiel dans la gestion de trésorerie de l'entreprise. Cela commence dès la création de la société.

Premièrement, il permet de définir le besoin en financement. Grâce à ce budget, vous pouvez définir le montant du financement pour monter un dossier d'emprunt. Pour déterminer ce montant, vous devez lister les encaissements et les décaissements. Le résultat donne le cashflow.

Si le flux de trésorerie est négatif, vous devez augmenter les encaissements grâce à l'ajout des fonds afin d'obtenir un solde positif. Ce montant ajouté correspond à votre besoin en financement. Les fonds se présentent de différentes manières :

  • Des apports en capital social.
  • Des apports en compte courant.
  • Des emprunts.
  • Des subventions de l'État.

Avant de définir votre besoin en financement, il est important de prendre une marge. En effet, la vie d'une entreprise n'est pas à l'abri des imprévues ou des retards de paiement des clients.

Un budget de trésorerie reflète la solidité et la crédibilité d'un projet. En effet, les observateurs ou les investisseurs s'appuient sur l'évolution du solde de trésorerie afin de juger des performances de votre société.

Un solde de trésorerie positif sur la durée signifie que votre activité est rentable. Si tel n'est pas le cas, une étude approfondie des comptes est nécessaire afin de déterminer les problèmes. En effet, une dégradation de la trésorerie peut avoir diverses causes. Cela peut être dû à la baisse des ventes, à la faiblesse de la marge bénéficiaire, à l'importance de la masse salariale, à l'ampleur des charges fixes.

Chez les responsables financiers, le budget de trésorerie représente un outil de gestion de trésorerie important. Puisque le budget est avant tout prévisionnel, il permet d'anticiper les problèmes. Les dirigeants peuvent ajuster à temps leur champ d'action pour éviter le pire. Ensuite, il permet d'optimiser l'utilisation des excédents de trésorerie.

Comment réaliser son budget de trésorerie ?

Sa conception passe par plusieurs étapes. La première phase porte sur le recensement des encaissements. Ces derniers correspondent à toutes les entrées d'argent de votre entreprise, y compris les taxes. Pour élaborer le budget, il est important de définir la période de calcul.

Les encaissements doivent comprendre au moins les éléments suivants :

  • Les ventes réalisées par votre entreprise.
  • Les crédits de TVA et les crédits d'impôt remboursés.
  • Les aides financières si votre entreprise en bénéficie.
  • Les financements à court terme à l'instar d'un prêt bancaire.
  • Les apports en capital numéraire par les associés.
  • La seconde étape consiste à faire un listing des décaissements de l'entreprise qui comprend les éléments suivants :
  • Les charges relatives au fonctionnement de l'entreprise : loyer, électricité, nettoyage, téléphone, internet.
  • Les charges relatives à la production à l'instar de l'achat de matières premières, de fournitures, d'emballage.
  • Les remboursements de prêts si votre société a effectué un emprunt.
  • Les charges relatives au personnel à l'instar des salaires et des avantages divers.
  • Les impôts.
  • Les charges liées aux immobilisations et de tenue de compte.
  • Les charges associées aux prestations externes comme les avocats, les comptables, les notaires.

La troisième étape de votre travail porte sur l'identification des délais. En effet, un budget de trésorerie s'appuie sur l'argent accessible en temps réel. Ainsi, si vous avez des créances qui seront échues dans deux mois, il est inutile de les inclure dans votre budget du mois en cours.

Les délais à considérer sont les suivants :

  • L'échéance des paiements des clients.
  • La date de paiement de vos fournisseurs et de vos prestataires.
  • La date de paiement des charges sociales et des taxes diverses.
  • La date de paiement des salaires.