Comment surveiller
ses frais bancaires ?

Les professionnels peuvent se voir appliquer un nombre très conséquent de frais supplémentaires sur l’utilisation de leur compte professionnel ou des différents services financiers associés. Rester vigilant dans ce domaine permet donc de réaliser des économies importantes.

Les professionnels peuvent se voir appliquer un nombre très conséquent de frais supplémentaires sur l’utilisation de leur compte professionnel ou des différents services financiers associés. Rester vigilant dans ce domaine permet donc de réaliser des économies importantes.

femme qui surveille ses frais bancaires

Quels sont les différents types de frais
à surveiller ?

L’épaisseur des brochures tarifaires de certains établissements bancaires (plusieurs dizaines de pages…) le laisse aisément deviner : les frais bancaires peuvent correspondre à des coûts ou à des services extrêmement variés. Voici les principaux types de frais à surveiller si vous souhaitez réduire à terme votre facture.

Les frais liés au fonctionnement
du compte

Il faut prendre en compte avant tout le coût qui correspond au fonctionnement de base du compte, avec les services essentiels. Il peut prendre la forme d’un forfait mensuel ou trimestriel, ou être calculé de manière plus personnalisée, en fonction de votre situation.

L’autre ligne à surveiller de très prêt, c’est la commission de mouvement. Il s’agit d’une somme prélevée sur une grande partie des transactions (notamment les opérations au débit) sur votre compte pro. Cela représente généralement 0,1 % ou 0,2 % du montant, et il y a souvent une somme minimum qui est prélevée (jusqu’à 25 euros par mois, selon les établissements). 

Les frais liés aux moyens de
paiement

Les établissements facturent très souvent des frais liés à l’utilisation des virements. Si les virements SEPA au crédit sont généralement gratuits, ce n’est pas le cas des virements au débit. Selon les circonstances, ces derniers peuvent donner lieu à des frais relativement importants (notamment lorsqu’ils sont passés au guichet d’une agence). De la même manière, il peut y avoir des frais liés aux prélèvements.

Autres types de frais : ceux qui correspondent à l’utilisation des cartes de paiement. L’établissement peut facturer certaines opérations, comme les retraits aux distributeurs automatiques de billets ou tout simplement les paiements, surtout si ces derniers sont réalisés en dehors de la zone euro. Des commissions parfois élevées peuvent ainsi être appliquées dans de telles circonstances. La délivrance d’une carte est également un service payant dans beaucoup de banques. Le coût dépasse généralement les 50 euros par an. 

Comment faire des économies avec
Prismea ?

L’utilisation d’un compte en ligne comme celui de Prismea vous permet de réaliser des économies importantes sur vos frais

Chez Prismea, il n’y a pas de commission de mouvement, par exemple. De même, il n’y a pas de frais facturés pour les prélèvements SEPA au débit. Et selon votre forfait, vous disposez d’une ou plusieurs cartes de paiement, physiques et virtuelles, sans coût supplémentaire. Et l’accès au service client est gratuit. Nos conseillers sont joignables très facilement (par chat, courrier électronique ou téléphone) depuis l’application.