Comment éviter les
frais de tenue de compte ?

Les frais liés à un compte professionnel peuvent rapidement atteindre des sommes relativement importantes. Bien plus, en tout cas, que dans le cas d’un compte pour particulier. Il est néanmoins possible de réduire la facture en appliquant quelques bonnes pratiques.

Les frais liés à un compte professionnel peuvent rapidement atteindre des sommes relativement importantes. Bien plus, en tout cas, que dans le cas d’un compte pour particulier. Il est néanmoins possible de réduire la facture en appliquant quelques bonnes pratiques.

banquier

À quoi correspondent les différents frais bancaires ?

Les frais de tenue de compte font partie d’un ensemble plus large de frais que l’établissement va facturer à l’utilisateur du compte. Il convient de bien les distinguer des uns et des autres pour comprendre comment les réduire.

Les frais de tenue de compte

Il s’agit tout simplement du coût correspondant au fonctionnement de base du compte professionnel, avec les services essentiels. Pour accéder à des options supplémentaires ou à d’autres outils ou fonctionnalités, l’utilisateur doit souvent se tourner vers des options payantes supplémentaires. Les frais de tenue d’un compte professionnel sont souvent sensiblement plus élevés que ceux d’un compte pour particuliers. Dans un établissement professionnel, il n’est pas rare qu’ils s’élèvent à une trentaine d’euros en moyenne, par mois. 

La commission de mouvement

Il s’agit d’une commission prélevée par l’établissement sur les mouvements débiteurs effectués depuis le compte (paiements par carte, virements, retraits, etc.) Ce qui peut représenter assez rapidement un coût important pour le détenteur du compte, surtout dans les banques traditionnelles. 

Les frais de découvert

Facturés lorsque le compte se retrouve à découvert , au-delà d’une éventuelle autorisation, ils peuvent également être très élevés. 

Les moyens de paiement

L’établissement peut aussi facturer l’accès à certains moyens de paiement. Dans le cas d’un compte professionnel, l’utilisateur a généralement accès à une ou plusieurs cartes de paiement dans le tarif de base, par exemple. Mais s’il souhaite en utiliser davantage, il devra payer un supplément.

Les autres frais

L’utilisateur peut être soumis à beaucoup d’autres frais (accès à des services spécifiques, commission d’intervention, frais pour les paiements à l’étranger, etc.) Là encore, il faut être vigilant pour éviter de voir la facture finale déraper.

Comment réduire les frais de
tenue de compte dans un
établissement traditionnel ?

Si les frais de tenue de compte correspondent au service de base, on pourrait penser qu’ils sont donc les frais les plus difficiles à réduire. Il existe pourtant une petite marge de manœuvre, même dans les banques traditionnelles. 

Parler avec votre banquier

Maintenir le dialogue avec votre banquier est indispensable si vous souhaitez avoir une chance de réduire vos frais - et pas seulement vos frais de tenue de compte ! En effet, en communiquant, vous allez peut-être vous apercevoir qu’il existe des offres plus avantageuses. Ou vous pourrez éventuellement obtenir une réduction sur ces frais de base.

Faites jouer la concurrence

Vous pouvez observer le marché bancaire et si vous repérez une offre moins onéreuse mais qui correspond à vos besoins, parlez-en avec votre banquier. Dans une certaine mesure, il pourra vous proposer de s’aligner sur ces conditions.

Comment réduire les frais grâce à
un compte en ligne ?

Le recours à un compte en ligne comme celui de Prismea est le moyen le plus simple de réduire les frais de tenue de compte. Les offres digitales proposent en effet des tarifs bien plus avantageux que les banques traditionnelles.

Le compte pro Prismea peut également vous permettre de réaliser des économies substantielles sur les autres types de frais. Il ne comporte par exemple pas de commissions de mouvement. Et certaines opérations sont gratuites et illimitées, comme les prélèvements Sepa au débit, par exemple.