Voir tous les articles

Immobilier d’entreprise : cinq choses à savoir avant de choisir ses futurs locaux

Le 9/9/2021 par Pierre Guerry

Le Blog Prismea Conseils pour les pros 5 choses à savoir avant de choisir ses futurs locaux

Même si le télétravail s’est fortement développé à la faveur du contexte sanitaire, les entreprises demeurent attachées à leurs locaux et ne veulent pas se tromper lorsqu'il s’agit de partir en quête d’un nouveau cadre de travail. Voici cinq choses à savoir avant de choisir sa nouvelle adresse.

Trouver un cadre agréable et fonctionnel pour ses collaborateurs relève parfois du chemin de croix pour les entreprises. Devant l’impossibilité de dénicher le bien qui va répondre à tous les critères, les dirigeants doivent bien souvent faire des compromis. Le tout est de savoir à quels éléments donner la priorité. Voici quelques points à avoir en tête avant de se décider.

1- Bien identifier ses besoins

Prendre en compte tous les critères

Avant de se lancer sur le marché pour y dégoter la perle rare, encore faut-il savoir ce que l’on cherche. Il est impératif de bien identifier ses besoins. Combien de personnes les locaux doivent-ils accueillir ? De quelles conditions matérielles auront-elles besoin ? Faut-il des équipements particuliers ? Certaines entreprises ont en effet des besoins spécifiques qu’il faut prendre en compte : espace pour des machines, places de stationnement pour une flotte de véhicules, disponibilité du très haut débit, normes techniques ou normes de sécurité adaptées, etc.

Repenser son organisation

Un changement de locaux, c’est aussi l’occasion de se poser les bonnes questions sur d’éventuelles adaptations. C’est par exemple une opportunité pour passer de bureaux fixes à une autre organisation, comme le “flex office” ou le développement du télétravail. La crise sanitaire a en effet amené de nouvelles pratiques et certaines d’entre elles sont appelées à perdurer. En fonction des évolutions que l’on souhaite mettre en œuvre, les besoins (et les coûts !) seront différents.

Neuf ou seconde main ?

Il faut aussi déterminer si on souhaite des locaux prêts à être occupés immédiatement (et donc en état) ou si on est prêt à y effectuer d’éventuels travaux d’adaptation. C’est un sujet important, car dans certains territoires, le marché du neuf est très tendu alors que les locaux de seconde main sont abondants… mais souvent dans un état qui n’est pas jugé satisfaisant par nombre de professionnels.

Acheter ses locaux ou les louer ?

Acquérir ses locaux professionnels plutôt que de les louer est un choix qui s’inscrit dans la stratégie financière de l’entreprise. Sur ce sujet, il peut-être utile de dialoguer avec son banquier pour examiner les scénarios possibles pour le financement. Mais c’est aussi une décision que l’on peut prendre au vu de la nature du parc locatif par rapport aux biens disponibles pour une acquisition. C’est un élément qui peut varier considérablement d’un territoire à l’autre, en fonction des contraintes locales, de l’état des parcs respectifs, de la conjoncture, etc. 

2- S’informer sur le marché de l’immobilier professionnel

Les données à surveiller

Pour faire le bon choix, il faut connaître un minimum le marché de l’immobilier professionnel. Le dirigeant d’entreprise devra donc s’informer sur les prix pratiqués dans la zone qui l’intéresse, sur la disponibilité des types de biens, sur l’état général du parc, sur les projets en cours… Une démarche qui peut être très chronophage. On pourra donc se tourner vers un professionnel de confiance pour mener à bien cette mission.

Les sources d’information 

Par ailleurs, les professionnels de l’immobilier d’entreprise diffusent régulièrement des informations sur ces thématiques, que ce soit à l’échelle de leurs organisations représentatives ou à l’initiative de certains acteurs privés du marché. Cela peut-être l’occasion, pour les entreprises à la recherche de locaux, de mieux appréhender les dernières tendances.

3- Penser à l’intégration du site dans son environnement

Lorsqu’on investit dans de nouveaux locaux, l’emplacement est un facteur important. Il va en effet influer sur l’image de l’entreprise. Mais il faut aussi se garder de céder aux sirènes d’une adresse prestigieuse mais qui ne sera pas adaptée au fonctionnement quotidien de ses équipes. Il faut notamment penser à la question des accès (pour les collaborateurs, comme pour les partenaires, prestataires et clients).

4- Franchir les étapes progressivement

Adopter le bon timing est déterminant pour le succès de son projet immobilier professionnel. Une entreprise qui viserait trop grand à ses débuts pourrait plomber sa trésorerie. À contrario, choisir des locaux trop petits et ne pas anticiper le développement de l’activité peut aussi constituer un handicap. Il faudra donc prendre les bonnes décisions, par exemple en choisissant d’emménager dans des locaux loués, voire partagés, avant de s’installer au bon moment dans un site en propre, doté de capacités d’extension.

5- Anticiper les évolutions futures

Avant de choisir ses nouveaux locaux, il faut anticiper les changements qui pourraient intervenir dans les années à venir à la faveur du développement de l’entreprise. Le nombre de collaborateurs va-t-il augmenter de manière significative ? Les équipes devront-elles recevoir davantage de clients sur place ? La production va-t-elle se développer sur le site ou à un autre endroit ? Autant de questions qu’il faut se poser au bon moment. Lorsqu'on fait construire ses locaux, il est également possible de prévoir la possibilité de réaliser plus tard une extension ou de nouveaux bâtiments à proximité.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur vos réseaux sociaux